top of page

Né en 1964, vit et travaille entre Paris, Rome et New-York.

Artiste, metteur en scène, danseur et dessinateur. En 1990, encore Étudiant à l’École des Beaux-Arts de Paris, il met en scène son Secrétariat du Secrétaire de Monsieur Sorbelli, dix heures ininterrompues d’entretiens individuels. Découvrant son aptitude à l’entretien sur mesure, il radicalise sa démarche et apparaît dans les galeries et musées habillé en Pute distribuant sa carte de visite à qui l’accepte. Venant heurter le dispositif qui règle généralement la perception de l’art dans une exposition, l’artiste génère des violences tant individuelles qu’institutionnelles à son encontre qui le conduisent à mettre en scène ses propres agressions.

 

Alberto Sorbelli dessine sans interruption depuis 1967, parallèlement à la création des rôles de Secrétaire, Pute, Agressé et Fol, il invente d’autres champs d’action (il crée des oeuvres dans la presse, la télévision, le cinéma, mais aussi des oeuvres numériques, online, il sculpte le juridique, comme on sculpte le marbre (en 2004 La Cour d’appel de Paris, sollicité par l’artiste, émet un nouveau cas juridique qui désormais porte son nom).

 

Trois de ses titres résument l’ensemble de son oeuvre : Tentative de rapport avec un chef d’oeuvre (autoportrait en Pute devant La Gioconda), Tentative de rapport avec la société (205 documents, 15 ans de procédures juridiques générées par ses oeuvres) et Je veux glisser une oeuvre à l’intérieur d’un individu (destiné a être vendue aux enchères, l’oeuvre explore notre capacité à comprendre et posséder l’art).

ŒUVRES
bottom of page