Lélia Demoisy

À travers un travail de transformation et d’assemblage, Lélia Demoisy brouille les pistes du vivant. Elle porte l’idée d’une expérience intime et de fusion de la nature, en créant une harmonie entre le végétal, l’humain et l’animal ; que ce soit à travers les matériaux ou les sujets. Ses créations ne se soumettent pas à une arborescence hiérarchique entre les espèces, au contraire, toutes se mêlent, se complètent, se réparent ou se protègent.

Au centre de l’espace poussent de drôles de végétaux. Ces bois proviennent de Thuyas, ces arbres que l’on dompte en haies pour cloisonner nos jardins. L’artiste, elle, préfère les appeler Cèdres Rouges et ne veut pas construire de murs mais vise toujours à ouvrir les portes entre l’intérieur et l’extérieur.

Ces racines se développent au sol et au plafond, sans règles et sans crier gare. Inertes, vivantes, sont-elles prisonnières de nos architectures de béton ou s’incrustent-elles dans nos habitats comme des parasites ? Cimes ou souches ? Si ces corps de bois sont aussi déroutants c’est que l’artiste joue avec cette ambiguïté en reconstituant un végétal factice. Leur écorce est brulée, brossée, et devient un véritable épiderme. Ces racines sorties de terre renaissent alors en créatures sylvestres au cuir vérolé qui s’éveillent à la nuit tombée.

Lélia Demoisy nous montre à voir le monde végétal tel qu’on ne l’aurait jamais vu, des branches grandeur nature à la poussière reproductrice. Touchée par la générosité d’un monde toujours en voie de se développer, elle nous fait témoins de leurs couleurs et de leurs abondances. Ce pollen qui nous enrhume se retrouve floqué sur la toile. N48°52’50.027’’ E1°51’42.692’’, sont les coordonnées géographiques du Cèdre de l’Himalaya qui produit cette poudre jaune soleil, car pour l’artiste cet arbre est, avant d’être une espèce, un individu du règne végétal à part entière.Dans son atelier, elle accumule, collectionne, graines, spores de champignons, pommes de pins, troncs d’arbres gigantesques, ou cuirs animaux. Chacun attend d’être cueilli pour changer d’apparence et de destin. Un beau matin, l’artiste les choisit pour se réincarner en d’hybrides spécimens, qui cassent les codes des espèces et des règnes.

 
 

Formation

Expositions

2010 - 2015  Ecole Nationale Supérieure des Arts Décoratifs, en section scénographie. Diplômée avec mention "Très bien"

2022​  DOMAINE DE CHAUMONT-SUR-LOIRE, commissariat Chantal Colleu Dumond 

2022  VEGETAL, commissariat @mg.atmosphere avec les galeries Romero Paprocki et Faure Beaulieu

2022  VOLCELEST, commissariat Marianne Dollo à la Galerie Sator, Romainville.

2021  LUMIERES, Parc de La Villette 

2021  AKKA représentée par la galerie Lara Sedbon

2021  PLASTIQUE DANSE FLORE, installation lors du festival de danse contemporaine, Potager du Roi, Versailles.

2021  ANNECY PAYSAGES installation en cours de conception pour le festival.

2021  LA BELLE BALADE, installation pérenne dans le Parc national des Forêts, associations La Simone et Art in nature 

2021  NUIT EUROPEENNE DES MUSEES, château de La Motte Tilly, commissariat Valérie Arconati. 

2021  ZUT, installation Intimité dans le Parc de La Villette, Paris 

2021  MACPARIS printemps, au Bastille Design Center.

2021  DEMAIN, la jeune scène française, group show, commissariat Lara Sedbon, Paris.

2021  FORMES DU VIVANT, group show, commissariat Pauline Lisowski à La Plateforme, Paris.

2020  INTIMITE, installation dans la parc de La Bruneterie, Orgeval (78).
2020  GARDEN PARTY "Urbex", au centre d'art La Chapelle à Clairefontaine (78), commissariat Valérie Arconati.

2020  ANIMA Solo show à la galerie Quatre-Vingt-Onze, commissariat Maria Ibanez Lago.
2020  PRIX ICART ARTISTIK REZO, à l’espace Christiane Peugeot. 

2019  TERREAU INCOGNITO installation pour le festival Lausanne Jardins, Suisse.
2018  Salon d’automne de Paris.
2018  SEMIS au festival d’Art Contemporain de Molineuf. 
2018  ENTRÉE DANS LES LIEUX Galerie Graf, commissariat Carl Curiel, Paris.
2018  WOMEN’S SPIRIT à la Galerie La Fosse aux Ours, commissariat François Millon, Blois.
2017 SILVA ADAMAS, triptyque de sculptures monumentales installé de façon pérenne au Parc de Balzac à Angers et réalisée dans le cadre de la Bourse «Jeune Talent». 
2016 JE RESTE, installation sélectionnée au Festival international des jardins du Domaine de Chaumont-sur-Loire
2015  TOTEM ensemble de 5 sculptures réalisées lors d’une résidence à Tel’aime, à Montrieux.
2015  DES SOUFFLES installation accompagnée d’un court-métrage du même nom écrit et réalisé par Lélia Demoisy, inspirée de l’oeuvre d’Antoine Volodine, exposée à l’Ensad en juin, Paris. 
2013  S’ALIGNER AVEC LA LUNE installation/performance pour les «Evénements spectaculaires» en partenariat avec la BNF, Paris.
2010  AU FIL DES ARAIGNÉES,installation cinétique pour l’exposition du même nom au Musée d’Histoire Naturelle, à Paris.

Résidences

2021  Résidence La belle balade, organisée par les associations La Simone et Art in nature avec le Parc national des Forêts

2019  Résidence à Tribu de Trueno à San Carlos de Bariloche, Argentine.
2015  Résidence à la Maison Tel’aime, Montrieux, France.

 

Prix

2021 Lauréate de la bourse Urgence Artistes Femmes attribuée par les Amis du National Museum of Women in the Art
2020 Sélectionnée pour le Prix Icart Artistik Rezo.
2016  Lauréate de la bourse «Jeunes Talents» 2016 de la Fondation Mécène & Loire.
Prix Spécial du jury pour l’installation JE RESTE au Festival International des Jardins du Domaine de Chaumont-sur-Loire. 
2009  Lauréate du concours de dessin organisé par l’école ECV.