Mario Picardo  

Les peintures de Mario Picardo nous offrent souvent des volumes qui nous laissent la liberté de s’y déplacer, et donc de s’y perdre. Si les couleurs Malabar de ses toiles nous engourmandisent toujours au premier regard, les contrastes et les superpositions improbables qui construisent ces jungles de peinture nous désorientent et nous font perdre le cap.

Si l’on inspecte les éléments qui les constituent, elles ont cela de rassurant que certains peuvent nous être familiers et nous transportent dans une nostalgie de nos plus jeunes années. Le travail de l’artiste est empreint de souvenirs d’enfance, de pop-culture et de ses cartoons préférés. De son œil aiguisé, Mario Picardo parcourt les rues de sa ville. Il trace, aux feutres toujours, toutes les formes qui retiennent son attention. Chacunes de ses esquisses est consignées dans des dizaines de cahiers et forment un réservoir où s’abreuvent toutes ces futures créations. Pour donner matière à ses compositions, l’artiste n’utilise que des matériaux originellement conçus pour le bâtiment et hérités de la profession de son père. Coulantes, cristallisées, visqueuses, solides, il maîtrise les aspects des acryliques qu’il utilise. Sur les traits encore humides, il propulse des cristaux de polyuréthane, aux assemblages de couleurs rappelant les parterres de jeux pour enfants ou les murs cache-misère de nos cantines scolaires. L’œuvre présentée à cette exposition est monumentale et à l’échelle de l’indomptable. De ses traits de pinceaux, de rouleaux, Mario Picardo nous attire pour mieux nous engloutir. Il nous fait pénétrer dans une jungle psychotropique et nous gobe tout entier dans cette immensité qui nous envoûte de ses parfums acidulés. Partout sous nos yeux, des champignons rose-bonbon altèrent nos perceptions et intensifient notre vision. Des fruits juteux dégoulinent et des fleurs sanguines nous lancent des sourires en coin ; dans leur coeur jaune tel un soleil poussent des pistils dressés prêts à exploser en paillettes de cristal.

Dispersées dans l’espace, des fleurs se sont évadées du mur. Sculptées de couettes et de chutes de toiles, elles sont là comme pour nous recueillir après le voyage. Ces pétales molletonnés attendent de border nos corps lilliputiens face à ces abîmes sirupeuses, ou d’être cueillis de nos mains, en souvenir de l’engloutissement.

 
 

Formation

2013  ENSBA, Paris

Expositions

Expositions Collectives  

2020 Living Room, Galerie Jérôme Pauchant, Paris

2019 Exposition automatique : pas de raison, Commissariat Lou Ros, Paris

2019 Paris Peinture Plus .2, Biennale d'art contemporain de Lyon, Galerie Slika, Lyon

2019 Paris Peinture Plus, Galerie MR14

2019 Print Fighter - Round 2, Galerie 100 titres, Bruxelles, Belgique

2019 2nd CAA INTERNATIONAL PRINTMAKING TRIENNALE, Curateur : Wernher Bouwens, Marc Desgrampchamps, Dajmel Tatah, Camille Poulie, Edouard Wolton, Baptiste Caccia, Taline Zabounian, Gfeller and Hellsgaard, Damien Deroubaix, Olivier Moriette, PrintJam, Mathilde Ollitraut-Bernard, Miquel Mont, CAA museum of Art, Hangzhou, Chine

2018 KISSARIA PRINT EXHIBITION, Curators : Nassim Azarzar, Hicham Bouzid, Amina Mourid, with Guillaume de UBEDA, Antoine Eckart, Yto Barrada, Anuar Khalifi, Theo Ampilhac, Charlotte Pollet, Sandrine Corbin, Soukaina Jaoual, Rita Alaoui, Zinab Benjelloun, Tanger, Maroc

2018 L’ENTRE – DEUX, curators : Gaya Goldcymer, Johnathan Taieb, Galerie Episodique, Paris

2017 POST-INSULTE, curators : Antwan Horfée & Hugo Vitrani, with Alix Desaubliaux, Antwan Horfee, Frédéric Platéus, Jon Pilkington, Ken Sortais, Nicolas Momein, Simone Zaccagnini, SKKi©, Stéphane Calais, Stevie Dix, The Bells Angels, Clichy, France

2017 PRINTERS MATTERS 2, multiple art days 3, La Maison Rouge, Paris

2017 CASSE ET VOLE, curators : Stéphane Calais, Antwan Horfée, Hugo Vitrani, with : Aline Bouvy, Stéphane Calais, Idir Davaine, Louis Granet, Antwan Horfée, Renée Levy, Galerie MR14

Expositions Personnelles 

2021 So Close II, Galerie Guido Romero Pierini 

2020 Cosmopolis, Galerie Guido Romero Pierini 

2020 Choc Psycko, Karl Marx Studio
2020 Exposition Momentum, Galerie episodique
2020 So Close I, Galerie Guido Romero Pierini 

2020 Saludos Amigos, Galerie Jérôme Pauchant, Paris

2019 Abstract Expresionism, Quentin Euverte X Mario Picardo feat. Eddie Martinez 

2018 The fifth turtle, Galerie P38, Paris
2017 Rapport de force, Antoine Orand - Mario Picardo, Galerie P38, Paris

 

Prix & résidences

2019 - 2020 Vitrines d'Hiver, Hermès, rue du Faubourg Saint-Honoré, Paris  

2019 Winsor and Newton Residency, Colart Head building, Londres